آخر التعليقات

الأحد، 5 مايو، 2013

LES MALADIES SEXUELLEMENT TRANSMISSIBLES ET LES AFFRES DU LIBERTINAGE

 Le Prophète (prière et salut sur lui) dit :  « La débauche ne se vulgarise dans aucun peuple sans que les épidémies et les maux méconnus par leurs ancêtres ne se répandent parmi eux. »    Le Prophète (prière et salut sur lui) dit :  « La débauche ne se vulgarise dans aucun peuple sans que les épidémies et les maux méconnus par leurs ancêtres ne se répandent parmi eux. »(Rapporté par Ibn Mâja)

Le Prophète dit par ailleurs :  « L'adultère ne se répand point dans aucun peuple sans que la mort ne sévisse parmi eux. » (Rapporté par l'Imam Mâlik dans son ouvrage « Al-Mowatta' »)

La Vérité Scientifique : 

La science moderne à travers les microbiologistes a découvert au cours des deux siècles passés qu'il y a un groupe de bactéries et de virus qui ne se transmettent que par rapport sexuel extraordinaire et anormal (homosexualité, partouze…). Selon ces scientifiques, la vulgarisation de ces pratiques sexuelles menace la société de nouvelles épidémies, vu que les microbes pathogènes de ces épidémies changent constamment de caractéristiques, ce qui rend incurables les maladies qu'ils causent. De même, le corps échoue à combattre ces maladies vu la défaillance du système immunitaire. Sans oublier que ces microbes réapparaissent toujours sous de nouvelles formes.

Aspect Miraculeux :

Le hadith du Prophète (prière et salut sur lui) nous démontre une loi sociale qui est applicable à toute société humaine. Cette loi se présente comme suite :

Cause : Vulgarisation de la fornication et de l'homosexualité dans la société. Autrement dit, libertinage sexuel et débauche comme mentionné ce hadith : « La débauche ne se vulgarise dans aucun peuple sans que les épidémies et les maux méconnus par leurs ancêtres ne se répandent parmi eux. ».

Effets et conséquences : Profusion de maladies sexuellement transmissibles de façon épidémique et sans précédent, tel que l'on a pu le voir dans le hadith ci-après  « … sans que les épidémies et les maux méconnus par leurs ancêtres ne se répandent parmi eux ».

Comme relaté par le Prophète, légion sont les sociétés occidentales qui ont subi les conséquence de cette loi, suite à la vulgarisation du libertinage et de l'homosexualité dont ils font même la publicité. Le docteur Schofield dit à cet effet dans son ouvrage « Les Maladies Sexuellement Transmissibles » : La légèreté de la société face aux diverses pratiques sexuelles est devenu de mise. La sensation de honte de commettre l'adultère ou d'avoir des relations homosexuelles ou n'importe quel autre type de relations prohibées n'existe plus.

Les médias sont même allé jusqu'à blâmer les jeunes qui font montre de chasteté. Métamorphosant ainsi la chasteté en une chose qui inspire la honte. En somme, les médias incitent à cor et à cri au libertinage sexuel.

L'encyclopédie Britannique rapporte que les homosexuels sont sortis de leur clandestinité et se sont offerts des clubs, des bars, des jardins, des plages, des piscines et même des toilettes publiques.

Légion sont les films, les pièces de théâtre et les écrits qui font l'éloge de la prostitution et de l'homosexualité.  Certaines églises occidentales ont aussi fini par permettre la fornication et l'homosexualité. Il y en a même qui vont jusqu'à célébrer des mariages homosexuels. Sans oublier les multiples associations qui défendent les intérêts des homosexuels.

Tel est la partie causale de cette loi. Quant aux conséquences, elles s'annoncèrent comme suite :  Les maladies sexuellement transmissibles se sont répandues en occident de façon épidémique, causant des douleurs atroces. La syphilis frappa d'abord depuis 1494 tuant des millions de personnes depuis lors, et détruisant la vie de beaucoup de millions d'autres personnes.    Et jusque là, le microbe pathogène de cette maladie continue à faire rage en changeant de caractéristiques. De même, la blennorragie s'annonça comme l'une des MST les plus répandues dans le monde. Cette dernière s'averra être un grave stérilisant pour tous ceux qui en souffrent. Ainsi, les gens qui se sont éloignés des préceptes de l'Islam furent foudroyés par les maladies et les douleurs. Et pour finir le SIDA s'annonça, avec son virus qui détruit tout le système immunitaire de l'homme et détruit par la suite ses organes l'un après l'autre, lui causant une douleur atroce jamais connue auparavant par l'humanité jusqu'à la découverte de ce virus en 1983. Ainsi, les prédictions du Prophète (prière et salut sur lui) se sont réalisées prouvant une fois de plus que le Prophète est sans aucun doute le Messager d'Allah.  

LA MOBILISATION DES ORGANES DU CORPS HUMAIN

Le Messager d'Allah (prière et salut sur lui) dit :  « Tu vois constamment les croyants dans leur compassion, leur amour et leur bienveillance, tel un seul corps, qui, dès que l'un de ses organe se plaint, les autres organes se mobilisent et accourent pour l'assister dans la veille et la fièvre. »   Le Messager d'Allah (prière et salut sur lui) dit :  « Tu vois constamment les croyants dans leur compassion, leur amour et leur bienveillance, tel un seul corps, qui, dès que l'un de ses organe se plaint, les autres organes se mobilisent et accourent pour l'assister dans la veille et la fièvre. »(Rapporté par al-Bokhârî)

La Vérité Scientifique:

Les recherches scientifiques accélérées et successives ont permis de découvrir des réalités scientifiques fort étonnantes concernant la réaction du corps humain face aux dangers tels que les blessures, les maladies. L'ont découvrit ainsi les lignes de défenses et les réactions fonctionnelles du corps aux moments de l'atteinte du corps par une maladie ou une blessure. Ces réactions vont toujours de pair avec le degré de douleur ressenti par l'organe touché. La gravité du mal causé à l'organe va crescendo avec l'importance de l'énergie et des fonctions mobilisées pour endiguer la maladie. Par exemple, quand un organe est touché, des centres du cerveau appellent les glandes pituitaires à sécréter des hormones qui alertera les autres glandes endocrines et les amènera à sécréter des matières qui mobiliseront et appelleront tous les organes du corps afin qu'ils mettre leur fonctions à profit pour secourir l'organe qui plaignant. Le mot arabe Tadâ`â veut dire que le corps mobilise son énergie pour voler au secours de l'organe plaignant. Aussi, le cœur par exemple intensifie-t-il ses battements pour accélérer la circulation sanguine alors que les vaisseaux sanguins se contractent dans les parties apathiques du corps et se décontractent dans les parties les parties entourant l'organe touché afin de ravitailler ce dernier en énergie, en oxygène, en anticorps, en hormones, et en aminoacides constructifs. Il faut noter que le mot arabe Tadâ`â implique aussi suivant son champ sémantique, que le corps se décompose et s'écroule, et ce, en fournissant une partie de son stock de graisse à l'organe touché jusqu'à ce que la maladie qui touche ce dernier soit sous contrôle et que les tissus se ressoudent. Après quoi le corps se reconstitue. Les signaux émis par la plaie représentent une plainte et des appels réels au secours qui lancent une alerte générale. Ce qui suscite des battements nerveux provenant de la partie touchée et destinés au cerveau, là où se trouve les centre de sensibilité et de contrôle involontaire. Puis, avec la première goutte de sang ou la première lacération de la peau, des matières chimiques sont émises et tous les organes du corps suivant leurs fonctions, réagissent à cet appel. Le résultat est alors que toute l'énergie du corps humain et les fonctions de ses organes soient mises au service de l'organe touché.

Aspect Miraculeux :              

Tel que mentionné dans le hadith ci-dessus, la médecine affirme que les parties du corps s'appellent les unes les autres au sens propre du terme. Le Prophète (prière et salut sur lui) dit dans ce hadith quel doit être l'état de la nation islamique en matière d'amour mutuel, de bienveillance et de compassion, et ce, en donnant l'exemple illustratif d'un corps unique qui dès que l'un de ses organe se plaint, les autres organes se mobilisent pour voler à son secours. Le mot arabe Tadâ`â est le terme le plus approprié et le précis que l'on aurait pu utiliser à cet effet pour décrire ce qui arrive dans le corps dès qu'un organe est touché. Il est utile de savoir que le style conditionnel de la phrase du Prophète apporte plus d'éclat et d'explicité à ces dires du Prophète. Ce qui nous met face à un double miracle, linguistique et scientifique; le Prophète a donné les détails de ce qui se passe dans le corps humain à un moment où l'homme ne disposait d'aucun moyen d'observation en la matière. Il donna ces détails, en utilisant des mots explicites qui démontrent la réalité, et en usant d'une comparaison qui encre le sens dans l'esprit. Le plus édifiant à cet effet est que les médecins aient utilisé le terme de sympathique et de parasympathique pour qualifier le système nerveux en état de réaction face à la maladie ou au risque qu'encoure le corps. Ce qui pourrait être une traduction littérale des termes utilisés par le Prophète (prière et salut sur lui).  Gloire soit donc à Allah qui envoya Son Messager avec la guidée et la religion de vérité, afin qu'il prenne le dessus sur toutes les autres religions et Il lui accorda à cet effet des signes explicites et des paroles concises édifiantes. 

LA MISE EN QUARANTAINE

Le Messager d'Allah (prière et salut sur lui) dit :  « Si vous apprenez l'existence de la peste en un lieu, n'y entrez point ! Et si la peste frappe un lieu où vous vous trouvez, n'en sortez point ! »  Le Messager d'Allah (prière et salut sur lui) dit :  « Si vous apprenez l'existence de la peste en un lieu, n'y entrez point ! Et si la peste frappe un lieu où vous vous trouvez, n'en sortez point ! »(Rapporté par al-Bokhârî et Moslim.)

   Le Prophète (prière et salut sur lui) dit par ailleurs :  «Celui qui fuit la peste est tout comme un déserteur. Et quiconque patiente dans la peste aura la récompense d'un martyr. »(Rapporté par Ahmad.)

La Vérité Scientifique :  

Après l'évolution des sciences, l'on découvrit la réalité des organismes microscopiques, leurs modes de reproduction, et comment ils causent maladies et épidémies. Il apparut alors que les bien portants qui n'ont aucun symptôme de la maladie dans une zone infesté, peuvent être bel et bien porteurs des microbes pathogènes et ce faisant, ils risquent de contaminer toute zone vers laquelle ils se déplaceraient. Suite à la découverte de ces réalité, l'on mit en place le système notoire de la mise en quarantaine, en vertu duquel tout les habitants d'une zone touché par une épidémie sont interdit de quitter cette zone, autant que tous ceux qui sont en dehors de cette zone sont interdits d'y entrer. Frappé par la peste au quinzième siècle, l'Europe perdit le quart de ses habitants. Mais à cette même époque, le monde islamique réussissait avec plus de facilité à endiguer l'épidémie et toutes les autres maladies transmissibles qui sévissaient à cette époque en Europe.

Aspect Miraculeux :    

Les gens pensaient bien avant l'époque du Prophète (prière et salut sur lui) et jusqu'à ce que Pasteur découvre l'existence des microbes, que les maladies étaient causées par les esprits maléfiques, les diables et les étoiles. Ils ne voyaient aucun lien entre ces maladies d'une part, et l'hygiène et le comportement humain d'autre part. Ce faisant, toute transmissibilité entre deux personnes via des organes microscopiques était impensable. Raison pour laquelle ils n'avaient recours qu'à la sorcellerie et aux légendes pour se soigner.

Dans ce même environnement, le Messager d'Allah (prière et salut sur lui) établit une règle fondamentale qui est devenu l’un des principes de base de la médecine préventive moderne après la découverte des facteurs pathologiques des maladies et des épidémies, qui en l'occurrence, la mise en quarantaine dans le but de stopper la propagation des épidémies dans les villes et lieux de regroupements. Le Prophète proclama cette vérité qualifiée de nos jours de scientifique en ces termes : «Si vous apprenez l'existence de la peste en un lieu, n'y entrez point ! Et si la peste frappe un lieu où vous vous trouvez, n'en sortez point !»     

En guise de garantie d'exécution de cette directive prophétique, le Messager d'Allah (prière et salut sur lui) a construit une muraille autours des zones infestées en promettant à celui qui reste à cause d'Allah sur les lieux après l'avènement de l'épidémie, d'avoir la récompense d'un martyr. Et d'autre part, il mit en garde ceux qui fuient les zones infestées de s'exposer à un malheur. L'on voit cela clairement dans la parole ci-après du Prophète (prière et salut sur lui):  «Celui qui fuit la peste est tout comme un déserteur. Et quiconque patiente dans la peste aura la récompense d'un martyr.»

Si l'on disait 200 ans jadis à un bien portant qui voit les gens touchés par une épidémie tomber autour de lui, de rester sur place, il aurait sans doute pris cette parole pour une expression de folie ou même pour une tentative d'attenter à sa vie. Et sans doute, il aurait prit la poudre d'escampette sans préavis pour rejoindre les zones qui ont été épargnées par l'épidémie.

Les musulmans étaient les seuls qui ne fuyaient pas les zones atteintes par les épidémies suivant en cela les directives de leur Prophète sans même savoir le fondement de cette directive. Ils étaient alors la risée des non musulmans à cause de cette pratique, jusqu'à ce que la médecine moderne découvrent que mêmes les bien portants des zones touchés par la peste sont porteurs des microbes pathogènes de l'épidémie. Et partant, ces bien portants constituent un risque réel de transmission de la maladie, à tout lieu sain où ils se rendraient. Et vu que ces bien portants se déplacent aisément et se mêlent à d'autres bien portants, ils contaminent ces derniers très facilement. En somme, les bien portants qui sont porteurs des microbes et des virus sont encore pire que les malades en face desquels les gens sont tout de suite conscients de la nécessité de prendre les précaution qui s'imposent. Qui a donc pu donner ces informations précieuses au Prophète (prière et salut sur lui)?

Était-ce possible quatorze siècle jadis qu'humain disent des choses pareilles, à moins que ces informations lui soient révélées par l'Omniscient qui est parfaitement Connaisseur de ses créatures?

Certes, Allah exalté soit-Il dit dans le Saint Coran: [Dis : “Louange à Allah ! Il vous fera voir Ses preuves, et vous les reconnaîtrez”. Ton Seigneur n'est pas inattentif à ce que vous faites.] (an-Naml : 93)
 

LE COCCYX ET LA LIGNE PRIMITIVE

 L'imam Moslim rapporte selon Abou Horayra que le Prophète (prière et salut sur lui) dit :  « Tout le corps humain est anéanti par la terre excepté le coccyx; de lui, l'homme fut créé et à partir de lui il sera reconstitué. »  L'imam Moslim rapporte selon Abou Horayra que le Prophète (prière et salut sur lui) dit :  « Tout le corps humain est anéanti par la terre excepté le coccyx; de lui, l'homme fut créé et à partir de lui il sera reconstitué. »

La Vérité Scientifique :  

Selon l'embryologie moderne, le coccyx mentionné dans le hadith est la ligne primitive qui apparaît au moment de l'apparition de l'ébauche des organes de l'embryon et notamment l'apparition du système nerveux. Ensuite, cette ligne disparaît laissant place à une petite trace dans le coccyx.

Formation de la ligne primitive: Au quatorzième jour, les deux disques ectoderme et endoderme de cellules de l'embryon s'allongent jusqu'à prendre la forme d'une poire. La partie large se met en avant tandis que la partie postérieure s'amincit. Puis l'ectoderme s'active à la partie postérieure et forme ainsi la ligne primitive qui apparaîtra pour la première fois le quinzième jour après la fécondation. Puis une division et une reproduction rapides surviennent, suivies d'importantes migrations cellulaires vers l'ectoderme et l'endoderme. Ce qui favorise la création du mésoderme.

Suite à l'apparition de la ligne primitive, le système nerveux commence à se former ainsi que la notocorde (qui précède la colonne vertébrale) tout comme la couche médiane (mésoderme) se forme également. Puis la formation des organes de l'embryon commence. Mais s'il arrive que la ligne primitive échoue à se former, les organes ne se formeront pas elles aussi. Ce qui aura pour conséquence que le disque embryonnaire primitif ne connaisse pas la transformation de l'étape de la formation des organes y compris la formation du système nerveux.

Vu l'importance de cette ligne primitive, la Commission britannique Warnock sur l’embryologie et la fécondation humaine la considéra comme le critère qui permet de déterminer jusqu'à quand il est permis aux chercheurs et aux médecins d'effectuer des expériences sur les cellules souches restantes après une insémination in vitro.

Après l'apparition de la ligne primitive et suite à sa grande activité, l'on constate ce qui suit :

Au moment de la fermeture de la gouttière neurale, la placode otique et la placode cristalline apparaissent. Puis le cerveau se forme dans les deux tiers supérieurs du tube neural, tandis que la moelle épinière se forme dans le tiers inférieur restant.  Et ce, au niveau du somite (quatrième - cinquième), vu que les quatre premiers somites feront parties de la base du crâne.

1- La couche mésodermique se forme et se condense autour de l'axe embryonnaire favorisant ainsi la formation de la colonne vertébrale, les muscles, les ébauches des membres supérieurs et inférieurs et le système squelettique et musculaire. De même, l'appareil urinaire, l'appareil reproductif, le péritoine, les parois des poumons et les parois du cœur, les vaisseaux sanguins, le cœur et les muscles de l'appareil digestif se forment tous à partir de cette couche mésodermique.  

La formation de la ligne primitive est donc un signe de la possibilité de différenciation des tissus embryonnaires et de la formation des diverses couches y compris les organes. En fait, l'organogenèse ne commence qu'après la formation de la ligne primitive, de la gouttière neurale et des somites. Ainsi, l'organogenèse se poursuit-elle du début de la quatrième semaine jusqu'à la fin de la huitième semaine, de sorte que l'embryon ait tout ses appareils essentiels et ses organes au complet à la huitième semaine, abstraction faite de certains détails et de la croissance.

La finalité de la ligne primitive: À peine sa mission terminée à la quatrième semaine, la ligne primitive commence à s'amenuiser et reste cachée dans le coccyx de l'embryon et du nouveau-né. Après quoi il disparaît complètement laissant une trace invisible à l'œil nu.

Aspect Miraculeux :

Les hadiths se rapportant au coccyx ont un caractère miraculeux indéniable ; l'embryologie moderne démontre que l'homme se forme et croît à partir de l'ébauche du coccyx que l'on appelle ligne primitive. C'est cette ligne qui pousse les cellules à se diviser, à se spécialiser et se distinguer. Et c'est dans son sillage qu'apparaît l'ébauche du système nerveux (gouttière neurale, tube neural, puis le système nerveux en entiers) ainsi que les autres organes. Toute cette ligne primitive subit l'anéantissement, excepté une petite partie qui se confine dans la zone du coccyx. Et plus tard, tel que le Prophète (prière et salut sur lui) l'affirme, les êtres humains seront ressuscités le Jour de Résurrection à partir de cette ligne primitive.   

LE CUMIN NOIR (GRAINE DE NIGELLE), REMÈDE CONTRE TOUTES LES MALADIES

Le Messager d'Allah (prière et salut sur lui) dit :  «Prenez soin de cette graine de nigelle ! Car elle contient un remède contre toute maladie, abstraction faite de la mort.» e Messager d'Allah (prière et salut sur lui) dit :  «Prenez soin de cette graine de nigelle ! Car elle contient un remède contre toute maladie, abstraction faite de la mort.»

La Vérité Scientifique: 

Depuis deux mille ans jadis, le cumin noir est utilisé en Orient comme un remède naturel. Ad-Dakhakhnî et ses collègues ont même réussi à extraire le nigellon de l'huile du cumin noir en 1959. Les grains du cumin noir contiennent 40% d'oléagineux gras, 1.4% d'oléagineux volatiles, 15 d'aminoacides, de protéines, de calcium, de fer, de sodium et de potassium. Mais les plus importants de ses composantes sont le thymoquinone, le dithymoquinone, le thymohydroquinone, et le thymol.

Il faut noter que le rôle du cumin noir dans le renforcement naturel de l'immunité n'apparut au grand jour qu'après les expériences du docteur al-Qâdî et ses collègues aux États-unis d'Amérique. Puis l'on fit des études pluridisciplinaires sur cette plante. Al-Qâdî réussit à établir que le cumin noir fortifie le système immunitaire, vu que les cellules lymphatiques interstitielles ont connu une croissance de 72% en moyenne, ainsi que les cellules lymphatiques vasculaire. De même, la performance des cellules tueuses naturelles s'améliora de 74% en moyenne. D'autres études modernes ont corroboré les conclusions du docteur al-Qâdî, telle que l'étude publiée par la Revue de L'immunologie dans le numéro d'Août 1995 concernant l'effet du cumin noir sur les cellules lymphatiques humaines et sur l'amélioration de l'action des macrophages pour les leucocytes polynucléaires.

Dans son numéro de septembre 2000, la Revue de L'immunologie publia une étude sur l'effet préventif de l'huile du cumin noir contre les risques du cytomégalovirus des rats. L'huile du cumin noir fut expérimentée comme antivirus. Après quoi, l'on évalua l'immunité acquise juste après que le virus ait été contracté, et ce, en analysant les cellules tueuses naturelles, les macrophages et le mécanisme de phagocytose.

Par ailleurs, dans son numéro d'octobre 1999, la Revue Européenne de Cancer publia un article traitant de l'effet du thymoquinone sur le cancer de l'estomac chez les rats. Dans son numéro de mai 1998 la Revue de Recherches sur les Anti-cancers publia aussi un article sur les dérivés du cumin noir utilisés contre les tumeurs cancéreuses.

D'autre part, la Revue Ethno Médicale publia dans son numéro d'Avril 2000 un article sur les vertus immunitaires de l'éthanol tirée du cumin noir. Enfin, il faut noter l'article paru dans le numéro de février 1995 de la Revue des Plantes Médicinale, traitant de l'effet de l'huile grasse du cumin noir   et du thymoquinone sur les globules blancs, et tant d'autres revues qui abordent le même sujet.

Aspect Miraculeux :     

Le Prophète (prière et salut sur lui) affirma qu'il y a un remède dans le cumin noir contre toute maladie. Il est utile de noter que le mot remède fut toujours utilisé à ce propos dans la forme affirmative et sans article défini. Ce qui revient à dire conformément à la grammaire arabe, que remède est ici indéfini et ne saurait être généralisée. Ce faisant, l'on est en droit de dire que le cumin noir contient une quantité de remède contre toute maladie. Il a été établi que le système immunitaire est le seul système qui est à même d'enrayer toute maladie, grâce à sa capacité d'immunité naturelle et acquise qui lui permettent de produire les anticorps adéquats contre les organismes susceptibles de causer une maladie, en plus de sa capacité à produire les cellules tueuses spécifiques.

Par ailleurs, des études expérimentales ont prouvé que le cumin noir accroît la performance de l'immunité naturelle;  l'on se rendit à cette évidence comme l'affirme al-Qâdî, en constatant l'accroissement du taux de cellules  lymphatiques interstitielles, des cellules lymphatique vasculaires et des cellules tueuses naturelles de l'ordre de 75%. Il faut noter en passant que ces cellules sont toutes des cellules fort bien minutieuses et spécifiques. Cette affirmation d'al-Qâdî fut corroborée par d'innombrables revues spécialisées, suite à la constatation de l'amélioration des cellules lymphatiques interstitielles, des cellules lymphatique vasculaires et des macrophages. Sans oublier l'accroissement d'interféron et d'interleukine 1 et 2 et l'amélioration de l'immunité cellulaire que l'on constata. Cette amélioration eut un effet sur le système immunitaire, en ce sens que l'extrait du cumin noir eut un effet dévastateur sur les cellules cancéreuses et certains virus, tout comme cet extrait se montra efficace contre les effets des larves de bilharziose.

Cela étant, l'on peut affirmer sans risque de se tromper que le cumin noir est un remède contre toutes les maladies. Car il répare et fortifie le système immunitaire qui a à charge de soigner toutes les maladies, de faire face à toutes les causes de maladies et de procurer le remède adéquat entièrement ou en partie. Ainsi, la vérité scientifique fut-elle mise en exergue dans ces nobles hadiths, vérité que nul n'aurait pu percevoir quatorze siècles jadis, à moins qu'il ne soit Prophète et Messager d'Allah. Certes, les paroles ci-après d'Allah exalté soit-Il, sont l'expression même de la vérité:  [… et il ne prononce rien sous l'effet de la passion; ce n'est rien d'autre qu'une révélation inspirée…] (an-Najm : 3-4)  

LE FRONT

 Allah exalté soit-Il dit :    [Mais non ! S'il ne cesse pas, Nous le saisirons certes, par le Front, le Front d'un menteur, d'un pécheur.]  (Al-`Alaq :15-16)   Allah exalté soit-Il dit :    [Mais non ! S'il ne cesse pas, Nous le saisirons certes, par le Front, le Front d'un menteur, d'un pécheur.]  (Al-`Alaq : 15-16)

  La Vérité Scientifique:

Le cerveau humain a quatre lobes principaux; le Lobe Frontal, le Lobe Occipital, et le Lobe Temporal, le Lobe Pariétal. Chacun de ces lobes a une fonction, à la fois particulière et complémentaire de la fonction des autres lobes. Le Lobe Frontal humain se distingue du lobe frontal animal par le fait que les régions responsables du comportement et de la parole sont très développées (sur le plan anatomique et fonctionnel) chez l'homme par rapport aux animaux. En effet, le lobe frontal humain contient plusieurs centres nerveux qui se distinguent les uns des autres du point de vue de leurs positions et de leurs fonctions. Ces centres sont :

·              Le Cortex Préfrontal qui est situé juste derrière le front et occupe la plus grande partie du Lobe Frontal du cerveau. Ce cortex préfrontal a pour fonction de former la personnalité de l'individu et a un rôle dans la détermination des initiatives et des jugements,

·      L’aire Motrice du Langage (l’aire de Broca) qui coordonne le mouvement des organes qui prennent part à l'opération de la parole, tels que le larynx, la langue et le visage,

·              Les Régions de Mouvement qui comprennent : Le Champ Oculomoteur Frontal; il procède à cet effet à faire bouger simultanément les yeux vers la même direction ; Les Aires Motrices Primaire et Secondaire qui ont tous les deux la responsabilité de régir les mouvements volontaires des muscles.

Ainsi, fut-il établi que l'avant du Lobe Frontal qui est recouvert par le Front est la région du cerveau qui dirige le comportement et détermine la personnalité de l'être humain. Toute altération de ce Lobe pourrait conduire à la détérioration des mœurs, du niveau de la mémoire et de la capacité de résoudre les problèmes intellectuels. 

Aspect miraculeux :

Cette énigme ne fut déchiffrée et explicitée qu'à cette époque moderne de l'ère de la science. Le Coran a désigné particulièrement l'emplacement du Front comme responsable du mensonge et des fautes. Raison pour laquelle le Coran blâma en affirmant que cette zone sera saisie vu qu'elle est en réalité responsable du comportement humain. Cette affirmation antérieure à la découverte du rôle du Lobe Frontal dans l'orientation du comportement humain et la détermination de la personnalité, ne saurait relever du hasard pour les gens doués de sens.

L'on comprend donc pourquoi Allah a enjoint au Front de se prosterner, vu la forte probabilité de l'existence d'un lien entre la prosternation du Front et la rectitude et la droiture du comportement comme le Coran l'a si bien dit en ces termes:  [ En vérité la prière préserve de la turpitude et du blâmable.](Al-`Ankabout : 45)

الثلاثاء، 16 أبريل، 2013

LES MONTAGNES, PIQUETS TERRESTRES

Allah exalté soit-Il dit :    [  N'avons-Nous pas fait de la terre une couche, et (placé) les montagnes comme des piquets] (An-Naba’ : 6-7)   Allah exalté soit-Il dit :     [  N'avons-Nous pas fait de la terre une couche, et (placé) les montagnes comme des piquets]  (An-Naba’ : 6-7)

La Vérité Scientifique:

L'on ignorait tout jadis des montagnes excepté le fait qu'elles sont des masses rocheuses élevées au-dessus de la surface de la terre. Cette définition resta de mise jusqu'à ce que Pierre Bouguer  signale en 1835 que les forces gravitationnelles enregistrées de la chaîne montagneuse des Andes sont beaucoup inférieures à ce à quoi l'on pourrait s'attendre concernant une si immense masse montagneuse. Raison pour laquelle, Pierre Bouguer affirma la forte probabilité de l'existence d'une plus grande masse de la montagne enfouie sous terre. Ce qui expliquerait le déséquilibre de la gravitation. Au milieu du dix-neuvième siècle, George Everest signala un déséquilibre dans les résultats de mesure de la gravitation des montagnes de l'Himalaya, et ce, en deux endroits. Ne pouvant pas expliquer ce phénomène, Everest lui donna comme nom "L'énigme de l'Inde". En 1865, George Airy déclara que toutes les chaînes de montagnes sur terre sont des masses flottantes sur une mer de matières fondues sous l'écorce terrestre. Il ajouta ensuite que ces matières fondues sont plus denses que la matière de la montagne. Raison pour laquelle il est irréversible que les montagnes s'enfoncent dans ces matières fondues qui ont une très forte densité, et ce, afin de maintenir leur position.

Ainsi, la géologie découvrit-elle petit à petit que l'écorce terrestre est constituée en fait de plaques lithosphériques et que ces grandes montagnes flottent sur une mer de roches molles d'une forte densité. La géologie découvrit aussi que les montagnes ont des racines qui les aident à flotter et à stabiliser les plaques afin qu'elles ne subissent aucun déséquilibre. Le géologue Van Anglin dit à la page 27 de son ouvrage « Géomorphologie », publié en 1948 : « L'on comprend maintenant qu'il est nécessaire que chaque montagne sur terre doit avoir une racine sous terre. » Quant à la fonction de la montagne dans le raffermissement de l'écorce terrestre, elle fut corroborée par le principe de « L'équilibre hydrostatique de la terre » comme cela fut affirmé par le géologue américain Dutton en 1889 qui dit que l'enfoncement des massifs montagneux dans la terre va crescendo avec la hauteur des montagnes. La réalité des plaques lithosphériques qui fut établie en 1969 montre que les montagnes maintiennent l'équilibre de chacune des plaques lithosphériques.

Aspect Miraculeux:

Alors que l'homme pataugeait encore dans une ignorance de la réalité des montagnes qui resta de mise jusqu'au milieu du dix-neuvième siècle, le Saint Coran affirma dans les versets ci-dessus que les montagnes sont des piquets du point de vue de leur forme et de leur fonction. Et de nos jours, la véracité de cette comparaison coranique minutieuse fut démontrée. Étant donné que le piquet est formé d'une part, d'une partie saillante au-dessus de la surface de la terre, et d'autre part d'une partie enfoncée dans l'écorce terrestre et qui a pour fonction de raffermir ce qui est accroché au piquet. De même, les montagnes ont une partie saillante au-dessus de l'écorce terrestre et une autre partie enfoncée dans la terre et dont l'enfoncement va crescendo avec la hauteur de la montagne. Il est utile de noter que la fonction des montagnes est la stabilisation des plaques lithosphériques qu'elles empêchent de connaître un quelconque déséquilibre susceptible d'être occasionné par la couche fondue qui est sous les montagnes. Ainsi, devint-il explicite que cette parole est la parole d'Allah exalté soit-Il qui a créé les montagnes et les univers. Allah exalté soit-Il dit à cet effet: [Ne connaît-Il pas ce qu'Il a créé alors que c'est Lui le Compatissant, le Parfaitement Connaisseur.]  (Al-Molk :14)